Header-Picpus

Cimetière de Picpus

Du 14 juin au 27 juillet 1794, pendant la grande Terreur, 1306 personnes, d’origines sociales diverses, âgées de 16 à 85 ans, sont exécutées place du Trône renversé (actuelle place de la Nation). Elles furent presque toutes condamnées pour des motifs futiles, grotesques ou inexistants. Le massacre dura jusqu’au 27 juillet, lorsque Robespierre, instigateur de ces horreurs fut condamné à la guillotine par ses complices.

C’est ainsi que périrent, entre autres, le poète André de Chénier, les carmélites de Compiègne, la grand-mère, la mère et l’une des sœurs d’Adrienne de Noailles, épouse du général de La Fayette, héros de la guerre d’indépendance Américaine (ce qui explique qu’il repose au cimetière de Picpus).

Leurs cadavres étaient jetés la nuit, en cachette, dans deux fosses communes creusées au fond du jardin d’un ancien couvent réquisitionné et tout sera fait pour que ces événements tombent dans l’oubli.

Peu de temps après, plusieurs membres des familles des suppliciés se réunirent discrètement, car l’époque était dangereuse, et parvinrent à localiser l’emplacement des fosses grâce a une demoiselle Paris, dont le père et le frère avait été tués et qui avait eu le courage de suivre, la nuit, la charrette contenant les corps.

Ces familles achetèrent secrètement l’enclos des fosses, puis les terrains avoisinants et, constatant que ces malheureux avaient été enterrés sans service religieux et que personne ne viendrait plus jamais se recueillir sur leurs tombes, firent le projet d’un lieu consacré au recueillement.

C’est ainsi que ce cimetière recueille les dépouilles des descendants des victimes. Les membres de la plus haute aristocratie française sont enterrés là : Noailles, La Rochefoucauld-Doudeauville, Montmorency, Harcourt, La Tour du Pin, … ainsi que la tombe de Marie Joseph Gilbert Motier, dit Le marquis de Lafayette.

 

En pratique 

35 rue de Picpus, 75012 Paris

Cimetière privé – entrée payante (3€ en 2012)

A voir également, mon article a ce sujet sur GeneaWiki.

2 réflexions au sujet de « Cimetière de Picpus »

  1. Ping : Cimetière de Picpus | Par-ci par-l&agrav...

  2. Bès

    Merci pour les photos. En revanche, sur la terreur, je crains qu’il y ait une méconnaissance globale. Et si Robespierre a en effet cherché à faire condamner un certain nombre de contre-révolutionnaires (comme Robespierre, qui ayant échoué dans son coup d’État c’est enfui vers Coblence), on ne peut pas forcément dire que les sanctions tombaient au hasard sur l’ordre de Robespierre (à la limite, on peu dire que c’était contre son avis, vu qu’il n’a jamais eu le pouvoir à lui tout seul).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>