La prison Montluc

Construite dans les années 20, pour servir de prison militaire, elle resta pratiquement vide jusqu’au début de la guerre. Réquisitionnée par les Allemands en 1942, la prison de Montluc devint un lieu d’internement où furent détenus plus de juifs, résistants et otages dont la plupart furent torturés, fusillés ou déportés.

A l’été 1943 un tribunal militaire compétent pour la zone sud est crée. Les condamnations IMG_3409prononcées étaient exécutées sur le stand de tir de la Doua. D’autres condamnés étaient fusillés à l’intérieur même de la prison, sur le chemin de ronde à un emplacement désormais appelé « Mur des fusillés ».

Jean Moulin et ses compagnons y sont internés après l’arrestation de Caluire le 21 juin 1943. Le 25 août 1943, alors qu’il est condamné à mort, André Devigny parvient à s’évader de la prison ; cet exploit rarissime inspira le film « Un condamné à mort s’est échappé » de Robert Bresson. Le lieu est libéré le 24 août 1944.

Une visite très forte, guidée par des conférenciers de qualités. Bref, je recommande vivement de découvrir ce lieu de mémoire méconnu.

En pratique 

Mémorial de la prison de Montluc, 1 rue Jeanne Hachette, 69003 Lyon

Entrée gratuite. Visite guidée à 15h30.  Plus d’informations sur le site du CHRD

 

Un commentaire

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *