Pise, y aller ou pas ?

En escapade à Florence, j’ai longuement hésité à faire le détour jusqu’à Pise. Les forums et autres blogueurs y allant tous de leur avis négatif …  J’ai finalement décidé de ne pas écouter les esprits chagrins et d’aller voir par moi même !

Départ matinal en train de la gare centrale, place  Piazza Santa Maria Novella, il faut compter 1h de trajet (8€ environ) avec 2 trains par heure. Rien de plus simple donc.

Une fois arrivé a la gare de Pise, nous rejoignons à pied la « Piazza dei Miracoli ».  Cette « place des miracles »  est ensemble de monuments médiévaux : la cathédrale et son campanile (la fameuse tour), le baptistère et le Camposanto (un ancien cimetière) avec leurs profusions d’arcades, de marbre et de mosaïques… Comment être déçu par une telle perspective ?

039-Pise-Piazza dei-Miracoli

Nous commençons notre visite par le baptistère (le drôle de truc, la devant).  Il fut construit entre le XIIe et le XIVe siècle : par conséquent, si les deux premiers niveaux sont de style roman, les arcades sont gothiques. Au deuxième étage de l’édifice, on y découvre très belle vue sur la cathédrale.

La visite se poursuit avec le Camposanto, le vieux cimetière monumental de Pise. Il ressemble à un vaste cloître avec des fenêtres gothiques. Commencé en 1277, il ne fut achevé que deux siècles plus tard. Il est encore tôt et la visite de ce lieu se fait sans une horde de touristes. Le lieu est apaisant et nous nous y attardons un long moment.

020-Pise-Piazza dei-Miracoli-Camposanto

013-Pise-Piazza dei-Miracoli-Camposanto

Nous avions réservé nos billets pour l’ascension de la tour à 11h30, une fois le sac déposé à la consigne, nous entreprenons l’ascension de ce monument de 58 m de haut. La tour est composée de huit étages soutenus par des colonnes en marbre. La tour penche depuis le début de sa construction, débutée en 1173, en raison d’un affaissement du sol. Des travaux de sécurisation ont étés réalisés entre 1990 et 2001 permettant sa réouverture au public.

Du haut, la vue est superbe ! Nous nous attardons ici aussi un long moment, il faut dire qu’a 12h les cloches doivent retentir. Et oui, nous sommes dans le campanile !

051-Pise-Piazza dei-Miracoli

040-Pise-Piazza dei-Miracoli

La visite de la cours des miracles s’achève, il est maintenant 13h, le temps de rejoindre le centre ville pour déguster une bonne pizza et arpenter les belles  ruelles de cette belle citée !

0067-Pise-centre-ville

0062-Pise-centre-ville

0076-Pise-centre-ville

2 derniers conseils :

  • N’oubliez pas de réserver quelques jours avant vos billets coupe-fil, compter 25€ pour la tour, le baptistère et le camposanto (la basilique étant gratuit).  C’est peut-être le point noir de la visite : le tarif est franchement excessif !
  • Avant de repartir, faites un détour jusqu’au mur de Keith Haring il est a quelques pas de la gare et un agréable bar vous tends les bras juste devant !

Un commentaire

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *