Quartier de Belem, Lisbonne

Belem, sa tour & son monastère évoque dans l’imaginaire de chacun les grandes expéditions et en particulier, le départ de Vasco de Gama en route pour les Indes en 1497. C’est aujourd’hui, le symbole de Lisbonne. Petite visite …

Mosteiro dos Jerónimos

Le Mosteiro dos Jerónimos (monastère des Hiéronymites) se situe dans l’ouest de la ville de Lisbonne, dans le quartier de Belém : l’une des merveilles de la capitale portugaise.  Cet ensemble a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 1983 et  témoigne de l’opulence du Portugal à l’époque des grandes Découvertes (XVe et XVIe siècles).

Sa construction débuta en 1505, sur les ordres du roi Manuel I, à l’emplacement même où un ermitage avait préalablement été installé. Son existence est étroitement liée à la découverte de l’Inde par Vasco de Gama en 1495. En effet, son financement provient, en grande partie, de « l’argent du poivre », impôt direct, prélevé sur le commerce des épices indiennes.

L’ensemble se compose d’une église, d’un cloître et d’ailes réservées au logement des moines.

Le portail sud de l’église Santa Maria est doté d’ornements sculptés tout à fait grandioses.

La haute nef, soutenue par de fins piliers octogonaux confère à l’édifice toute sa majesté. A l’entrée de celle-ci se trouvent le tombeau de Vasco de Gama. Dans le chœur de l’église vous découvrirez les tombeaux de Manuel I, de sa femme Dona Maria et de João III, un de leurs enfants.

Au nord de la nef se tient le cloître manuélin, achevé en 1544. De forme carrée, il comprend deux étages. Il est entouré, à droite, par une salle capitulaire, et, à gauche, par le réfectoire.

Des moines de l’ordre de Saint-Jérôme, appelés les Hiéronymites, occupèrent les lieux, et ce jusqu’en 1834.

 

La Tour de Belem

La tour de Belem, symbole du quartier a été construite entre 1515 et 1521 par l’architecte Francisco Arruda.

La tour a été construite pour servir à la fois de porte d’entrée à la ville mais aussi de défense protégeant l’embouchure du Tage et le monastère des Hieronymites.

Chef d’oeuvre de l’art manuélin, la tour est haute de 35 mètres, a trois étages et une terrasse.

Un petit coup de gueule contre le système de feu rouge/vert : sur le principe très bonne idée, mais l’application laisse à désirer (ou plutôt la discipline des touristes) !

En pratique

A ne pas manquer si vous avez le temps : le musée maritime situé dans l’aile Ouest du monastère des Hiéronymites.

Un commentaire

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *