Le camp de Auschwitz-Birkenau

Difficile de rendre compte d’une visite des camps d’Auschwitz-Birkenau. Et même si on a parfois l’impression d’une usine a touristes, il ne peut s’agir d’une visite comme les autres…  

Coté pratique tout d’abord, se rendre à Auschwitz-Birkenau seul n’est pas aisé, en effet le camp d’Auschwitz ne se visite qu’en groupe et les visites proposées par le site officiel ne sont pas très nombreuses.

La solution la plus simple malheureusement reste donc de réserver l’une des multiples visites proposées par les voyagistes locaux. Je dis malheureusement car le parcours sera imposé et l’on ne pourra pas vraiment découvrir le site a son rythme et s’attarder devant tel ou tel panneau explicatif. Reste que le guide est utile et permet de bien restituer le contexte et de répondre a nos questions.

Le trajet dure environ 1h jusqu’a Oświęcim, la visite « standard » 3h30. Selon l’horaire de départ de votre bus/minibus il faut donc compter pratiquement la journée pour s’y rendre.

Le camp d’Auschwitz

La visite commence par le camp d’Auschwitz. La création du camp Auschwitz I est décidée par les SS en février 1940 : c’est un camp de concentration et de travail forcé. Le site propose un parcours historique permettant de mieux comprendre le système concentrationnaire du Troisième Reich mais aussi d’aborder la vie quotidienne dans les camps. 

 
 
 

On découvre aussi des monceaux d’objets, des chaussures, des lunettes, des valises, des casseroles et même des cheveux… Ils étaient vendus à des Allemands pour fabriquer du tissu.

 
 

Le site est bien conservé, de taille assez modeste, on a un peu de mal a imaginer réellement les atrocités commises dans ce lieu. 

En fin de visite, l’explication concernant les chambres à gaz est particulièrement rude.

Après plusieurs jours de transport dans des conditions inhumaines, ont faisaient croire aux déportés qu’ils allaient prendre une douche, des vestiaires avaient même été installés pour qu’ils restent le plus calme possible.  On leur demandaient également d’inscrire leur nom sur leur valise. 

Ensuite, ils passaient dans des « douches » communes, par le haut desquelles le gaz était diffusé. Les Sonderkommandos étaient par la suite chargé de disséquer les corps afin de voir s’il n’y avaient pas d’or ou de bijoux cachés. Finalement, les corps étaient brûles dans les fours jouxtant les chambres a gaz.

Le camp de Birkenau

Situé a deux kilomètres, Birkenau impressionne par ses dimensions, d’une capacité théorique de 100 000 détenus, le site s’étend sur une superficie de 170 hectares, le tout fermé par 16 kilomètres de barbelés. 

Contrairement à Auschwitz, le site est assez mal conservé. Les chambres a gaz ont étés détruites par les S.S pour cacher les atrocités et les baraquements étant pour la plupart en bois, ils n’ont pas résistés au outrages du temps. Pourtant, on ne ressort pas indemne de ce site, le choc est je trouve plus fort que pour Auschwitz. 

 
 
 
 
 

 

Un commentaire

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.