Retour sur … une semaine de randonnée au coeur de l’Atlas Marocain

J’avais envie d’une vrai semaine de coupure avant l’automne chargé qui s’annonce. Après pas mal d’hésitations mon choix s’est finalement porté sur un Trek proposé par mon voyagiste préféré au cœur du Maroc.

Arrivée a Marrakech samedi en fin d’après-midi, accueil par notre guide qui nous laisse quartier libre pour la soirée. Petit tour place Jemaa el-Fna pour profiter de l’ambiance en soirée.

La ville est toujours aussi animée mais depuis mon dernier passage (2010) j’ai l’impression qu’elle s’occidentalise de plus en plus : boites de nuits, centres commerciaux… La dynamisme du Maroc est bien visible.

022-Vallée-Aït-BougmezDépart le dimanche matin pour la vallée des Ait Bougmez. Après un petit soucis de 4*4 et 4h de route nous voilà arrivés au village d’Idoukalen. Prise de possession du gite par le petit groupe (nous sommes 12).

Puis l’on chausse nos chaussures pour partir à la découverte du village. Belle balade a travers les plantations de pommiers (je n’ai jamais vu autant de pommes sur des arbres !). Découverte du grenier collectif et de l’architecture particulière des maisons de la vallée.

Retour au gîte, repas.

 

019-Vallée-Aït-Bougmez

 

Levé vers 6h30 pour un départ vers 8h.  Le chargement des mules est un art compliqué : les 7 muletiers se repartissent bagages, nourriture, tentes, matelas, eaux… Chaque mule porte prêt de 150kg de matériel.

Départ pour notre première journée de randonnée au cœur de la vallée. Les femmes font la lessive, les hommes travaillent aux champs. Nous montons au grenier de Sidi Moussa pour profiter d’une belle vue sur la vallée. Moment culture du séjour : passage devant des traces de dinosaures…

Arrivée en milieu d’après midi au bivouac et installation.

083-Vallée-Aït-BougmezSeconde journée de randonnée : nous allons « monter » une petite montagne pour passer dans la seconde partie de la vallée.

Poursuite de la randonnée a travers champs de pommiers et les noyer. Vers 13h, pose repas sous les arbres. Notre cuisinier nous a préparé un repas digne d’un chef !

Petite pose sieste, puis reprise de la route. Petit à petit le climat se fait plus aride. Nous passons à travers un canyon puis démarre une longue ascension.

Arrivé en milieu d’après-midi au second bivouac.

Nous montons nos tentes. L’eau est manquante et la toilette se fera exclusivement a la lingette ce soir.

Repas pris en commun sous la tente. Il fait frais. Nous sommes a 2500m.

La pleine lune est toujours aussi belle ! Nous passons un moment a refaire le monde tout en admirant les étoiles.

Petit déjeuner, démontage des tentes, puis départ. Nous rencontrons des bergers et leurs troupeaux de chèvres & moutons. Traversé du lac d’Izourar, asséché en cette saison. Puis long trajet a travers un canyon qui n’en fini plus …

Nous montons enfin au col de Terboula (3030m) pour admirer la vue. Poursuite de la randonnée. Petite erreur de notre guide, nous devons redescendre quelques centaines de mètres. Nous voici enfin arrivé au bivouac.

Lève a l’aube et départ vers 7h30. Nous rencontrons de nouveaux des nomades. Les enfants nous proposent 109-Cirque-Taghiaquelques « porte bonheur » a acheter. Comment ne pas craquer ?

Nous poursuivons notre chemin et rentrons dans un canyon. Montée progressive, la vue du haut est majestueuse !

Redescendre dans le canyon et pose pique nique ( pain, salade, pomme de terre, thon / sardine, pomme).

Nous reprenons la route pour sortir du canyon. La progression est difficile. Le sentier a été endommagé par des orages et les énormes rochers nous empêchent de passer dans le canyon.

Nous sortons enfin du canyon. Il nous reste encore 1h30 de marche mais le chemin est désormais plus facile.

Arrivé a notre gite après 8h de marche dans les jambes. La fatigue se fait sentir.

Lessive pour les uns, douche pour tous (malgré la qualité des sanitaires discutables…). Le repas « de fête » (la cuisine est plus facile qu’en bivouac) qui s’en suis est le bienvenue !

Dernière soirée a refaire le monde, le trek s’arrête la pour 3 d’entres nous (le reste du groupe poursuit la route une semaine).

Retour a Marrakech vendredi en début d’après-midi. De quoi profiter de la piscine de l’hôtel et de retourner humer l’ambiance de la médina.

Vol pour Paris samedi a l’aube. 3h plus tard me voici a Paris la tête pleine de souvenirs.

Un grand merci a Hassan, notre guide, Ali notre cuisinier et toute l’équipe de muletiers pour leur gentillesse et pour nous avoir fait vivre leur pays.

Un regret : 4j 1/2 de rando c’est court. Il manque 1/2 journée… Une arrivée tôt le matin ou un retour en France en fin de journée aurait été plus judicieux.

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.