Strasbourg : Le quartier de la petite France

Sans doute le quartier le plus emblématique de Strasbourg : les maisons à Colombages au milieu des canaux, les pâtisseries et magasins de pains d’épices : un véritable décor de cartes postales !

Le quartier de la Petite France, est un ancien quartier de pêcheurs, de meuniers et de tanneurs du XVI et XVIIème siècle. Les peaux de ces derniers séchaient autrefois dans les greniers des toits pentus des magnifiques maisons à colombage de l’époque, dont la maison des Tanneurs et la maison Haderer, les plus connues.

Avec ses rues pavées, la Petite France est traversée par plusieurs canaux : le Zornmühle, le Dinsenmühle, le Spitzmühle et l’Ill, dans lequel baignent les célèbres Ponts Couverts de Strasbourg datant du XIIIème siècle.
Le site est classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

Strasbourg est une petite ville, en y allant un week-end vous aurez largement le temps de passer et repasser par ce quartier, je vous conseille donc de le découvrir a différentes heures de la journée, tôt le matin, avant la foule des touristes, en milieu d’après-midi pour profiter de la lumière et de l’animation et enfin, un petit tour en soirée pour profiter des illuminations.

Insolite : Pourquoi ce nom de « Petite France »?

Les maisons a colombages du quartier sont plutôt d’influence germanique, ce n’est donc pas l’architecture qui rend hommage à la France …

Il faut remonter à 1492 : une épidémie de « grande vérole » (la Syphilis) touche alors l’Europe.

Alors que Français, Allemands et Italien combattaient dans la région de Naples, des mercenaires allemands contractèrent la maladie. Ils furent soignés dans des hospices à l’écart de la population. À Strasbourg, le Grand Magistrat décida d’isoler les malades dans un quartier pas très apprécié à cause de ses odeurs : le quartier des tanneurs.

La maladie était inconnue auparavant. Et les peuples l’attribuaient à leurs ennemis. Pour les Français, c’était le mal de Naples et pour les Allemands, ceux qui étaient atteints du mal français et qu’on appelait les Franzose, d’ou ce nom de « Petite-France ».

Ponts Couverts
Le barrage Vauban

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.