Strasbourg : La cathédrale

Avec ses 142,11 mètres, après avoir été l’édifice le plus haut du monde de 1647 à 1874, elle est actuellement la deuxième plus haute cathédrale de France après celle de Rouen, achevée en 1876, et culminant à 151 mètres.

Avec plus de 4 millions de visiteurs par an, elle est la deuxième cathédrale la plus visitée de France après Notre-Dame de Paris. C’est un véritable chef d’oeuvre du gothique !

Si le courage vous en dis, vous pourrez monter sur la plateforme des tours afin de découvrir les toits de Strasbourg et la par beau temps les Vosges et  la Forêt-Noire. La seule condition : affronter les 332 marches ! 

Vue des toits
Rosace de coeur

A ne pas manquer, également, la découverte de  l’horloge Astronomique.

Construite durant le XVIème siècle, l’horloge astronomique, chef-d’œuvre de la Renaissance, est considérée à l’époque comme faisant partie des sept merveilles de l’Allemagne. La légende prétend que le Magistrat, inquiet que le constructeur puisse construire ailleurs un ouvrage semblable, lui aurait crevé les yeux.

Des automates s’activent tous les jours à 12 heures 30. Tous les quarts d’heures, il y a 4 âges de vie : le premier quart d’heure, c’est l’enfant qui fait le tour de l’horloge ; le deuxième quart d’heure, c’est l’homme jeune qui fait le tour ; le troisième quart d’heure, c’est l’homme mûr qui fait son tour et, au dernier quart d’heure, c’est le vieillard qui annonce sa mort et l’arrivée de l’enfant.

L’horloge

En pratique 

  • La cathédrale ferme à 11h20. Le temps de vous rendre au guichet pour acheter un billet pour l’horloge astronomique et vous pourrez de nouveau rentrer dans celle-ci pour assister au défilé des apôtres (précédé d’un film de 30 minutes). La cathédrale rouvre ses portes a tous à 12h40.

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.