Fort carré, Antibes

Construit sur ordre du Roi Henri II dans la deuxième moitié du XVIe siècle, le Fort Carré sert à l’époque aussi bien de sentinelle pour la frontière toute proche avec le Comté de Nice que de poste de défense pour Antibes, dernier port français avant cette frontière.

Sensiblement amélioré à la fin du XVIIe siècle par Vauban, le Fort demeure un site stratégique jusqu’au XIXe siècle.

Lorsque Nice est rattachée à la France en 1860 et que la frontière recule, le bâtiment est déclassé militairement et les soldats le quittent au profit de casernes plus modernes construites au pied du Fort Carré.

Le Fort Carré est ensuite cédé par l’Armée au ministère des Sports en 1967, en même temps que toutes les installations sportives et les casernes militaires.

Restauré par les bénévoles du Club du Vieux Manoir entre 1979 et 1985, le Fort Carré est finalement racheté par la Ville d’Antibes Juan-les-Pins en 1997 et ouvert au public en 1998.

Visite agréable pour s’évader de la foule (même en plein été) et a seulement quelques centaines de mètres des plages. Vous pouvez joindre détente et culture dans la même demi-journée !


 
 
 
   
 
 

Vue sur la vieille ville depuis le Fort

En pratique

 

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.