Le paradis de la cote d’Azur : l’île Saint-Honorat

Tout le monde a en tête l’image d’une cote d’Azur bling-bling et de plages bondées. Et pourtant, la région sait proposer des coins de Paradis : bienvenue sur l’île Saint-Honorat sur la commune de Cannes.

L’île Saint-Honorat fait partie avec l’île Sainte-Marguerite des îles de Lérins. Située en face de la baie de Cannes cet archipel préservé et l’un des petits paradis de la Cote d’Azur.

L’île Sainte-Marguerite, la plus grande, et la plus facile d’accès comporte un ancien fort et a été longtemps une prison (elle aurait hébergé l’Homme au masque de fer).

Mais aujourd’hui, je vous propose de vous emmener sur la plus petite et la moins visitée : l’Ile Saint-Honorat.

L’île a une vocation monastique depuis 410 : on y trouve le monastère de Lérins. Aujourd’hui encore l’île appartient a la communauté religieuse qui vous « invite » chez elle. Une vingtaine de moines y vivent à l’année.

Le nombre de traversée en bateau est limité et même en plein été vous serez certain de profiter d’un un havre de paix.

Vous pourrez bien sur profiter des joies de la mer (ne pas oublier vos masques et tubas) sur l’île, néanmoins ne vous attendez pas a trouver des plages, sa voisine l’île Sainte-Marguerite étant à privilégier si vous souhaitez profiter d’un bain de soleil.

Le tour de l’île se fait en une heure environ avec la découverte de deux anciens fours a boulets, de nombreuses chapelles et bien sur le monastère.

Le monastère

Le monastère fortifié est elevé en 1073 sur une pointe avancée de la côte sud par Adel’Dert, abbé de Lérins, pour protéger les moines des pirates sarrasins. Du XVème siècle jusqu’en 1788, sous le régime de la commende, les religieux y vécurent d’une façon permanente et y subirent de nombreuses attaques.

Le monastère n’est aujourd’hui plus habité il permet de profiter d’une vue a couper le souffle depuis le haut de la tour.

Le monastère fortifié

Les constructions du monastère du XIXème siècle encadrent les anciens bâtiments. Dans le jardin du cloître sont groupés des fragments lapidaires romains et chrétiens retrouvés dans l’île.

Le vieux cloître, dont les murs datent en partie du VIIe siècle, et les voûtes en berceau du Xe siècle, est un des plus anciens de ce genre en Occident.

Malheureusement ma découverte de l’île s’étant faite courant juin 2020, le monastère était encore fermé au public en raison de l’épidémie de COVID-19. Je ne peux que vous proposer des vues de l’extérieur du site.

Avant de repartir, n’hésitez pas a vous arrêter à la boutique du monastère pour rapporter une bouteille de vin produite par les moines.

En savoir plus

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.