Peinture Fraîche Festival Lyon 2022

Cette quatrième édition du festival Peinture Fraîche Festival, toujours à la Halle Debourg, propose sur le papier une nouvelle fois un beau line up d’artiste. Suivez moi pour une petite visite guidée.

L’ensemble de la programmation a été renouvelée, permettant de découvrir le travail d’autres artistes internationaux ou nationaux.

Parmi les 47 invités de cette édition nous pouvons citer : Ardif, David Speed, Pimax, Bakeroner, Juan Spray, Insane, Loraine Motti, Lokiss, Monsta.

L’une des œuvres les plus « amusantes » est sans conteste celle de Pimax qui transforme son chien Nourf en Godzilla dans une ville où cohabite un char d’assaut, des soucoupes volantes et un improbable métro aérien.

Ardif propose également une très belle réalisation. Mais malheureusement entourée de deux autres œuvres, elle n’est pas mise en valeur autant qu’elle le devrait.

L’artiste colombien Toxicomano dépoussière le portrait de Voltaire en affiche de propagande pop art.

La nouveauté 2022 est l’ouverture du sous-sol. L’espace a été investie par les anamorphoses de l’allemand Philip Wallisfurth. Dans cet espace en longueur, il joue avec la perspective et ses œuvres évoluent en fonction de nos mouvements. Une belle réussite !

J’avais trouvé l’édition 2021 du festival particulièrement réussi, mon sentiment cette année est un plus mitigé.

La variété des artistes est bien la, mais chacun n’a finalement qu’un espace très limité et découvrir 47 univers en si peu d’espace est une gageure.

La Halle Debourg est idéalement située mais le festival y est à l’étroit et il serait temps de renouveler la formule : changer de lieu ? Ou réduire le line up pour que chaque invité est plus d’espace ?

Informations pratiques

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.