L’hôtel de ville de Lille

J’ai profité d’une escapade à Lille lors des dernières journées du patrimoine pour explorer quelques lieux habituellement fermé au public. Première visite : l’emblématique hôtel de ville. Suivez moi…

Historique

Au début du XXe siècle, l’hôtel de ville de Lille était situé sur la place Rihour. Celui-ci ayant été détruit par un incendie accidentel en 1916, la question de la construction d’un nouvel hôtel de ville au sortir de la Première Guerre mondiale se pose dans le contexte plus large de la reconstruction de la ville.

La nouvelle municipalité socialiste dirigée par Gustave Delory décide de ne pas reconstruire le bâtiment détruit, mais d’en construire un nouveau, symbole d’une nouvelle ère pour la ville. La construction du nouvel hôtel de ville est finalement confiée à l’architecte Émile Dubuisson.

Le site, choisi se trouve dans le quartier ouvrier de Saint-Sauveur, alors excentré et particulièrement marqué par l’habitat industriel du XIXème siècle. Le projet de Dubuisson prévoit un réaménagement complet du quartier, vétuste et insalubre.

Le chantier, engagé en 1924, se poursuit sous le mandat de Roger Salengro, maire de Lille à partir de 1925, qui décide de l’adjonction d’un beffroi.

Le projet initial ne sera que très partiellement réalisé. Sur les trois ailes prévues pour l’hôtel de ville, deux seulement ont été édifiées. La construction de l’hôtel de ville actuel n’est ainsi véritablement terminée qu’en 1992, après la réalisation de l’extension au nord de la construction primitive sur des plans de l’agence Tandem+.

Le bâtiment est construit en béton, brique, pierre de Béthisy et céramique vernissée. Sa façade, polychrome, à ouvertures à meneaux ou en anse de panier qui évoquent les maisons flamandes, et avec des pignons triangulaires imposants hérissées d’épis, relève de l’architecture néo-Renaissance flamande, mais ici entièrement transcrite dans le style Art déco.

L’intérieur de l’hôtel de ville

La galerie intérieure, divisée en trois nefs par deux rangées de 21 piliers à motifs floraux, s’étend sur 143 mètres de long. Les chapiteaux des piliers en béton ont été moulés dans des formes en aluminium tandis que leur base est habillée d’un décor de marbre et de fer forgé. Cette galerie forme une rue municipale qui ouvre sur quatre bâtiments transversaux abritant les bureaux des services sur trois niveaux

Le Hall de l’hôtel de ville
Le Hall de l’hôtel de ville
Étage administratif
Salle des mariages
Ancienne salle du conseil

Le Beffroi

Le beffroi de l’Hôtel de ville, inauguré en 1932, est le plus haut beffroi civil d’Europe. Il utilise les techniques les plus modernes de son temps, c’est le premier bâtiment en béton armé de cet ordre de grandeur construit en France.

Il culmine à 104m de hauteur, affirmant ainsi pour l’époque la puissance politique et commerciale de la capitale régionale. Ce site, classé Monument Historique et inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Contrairement à l’hôtel de ville le Beffroi se visite toute l’année : la montée se fera tout d’abord a pied, une centaine de marche puis vous pourrez poursuivre au choix par l’ascenseur ou l’escalier.

Un conseil : allez y en début de séjour à Lille, vous aurez ainsi une vision d’ensemble des quartiers de la ville et vous repérerez ensuite plus facilement.

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.